Balnéotherapie

A la différence de l’éveil aquatique pendant lequel le bébé est totalement libre de suivre ses envies, en balnéothérapie on cherche à accompagner le bébé vers de nouvelles compétences pour lequel il est en difficulté. On le stimule par le jeu pour qu’il aille naturellement chercher ces compétences qui lui font défaut.

Le travail aquatique est très pertinent avec les bébés trisomiques ou ayant un autre retard cognitif pour les aider à développer leur motricité plus facilement qu’en milieu terrestre.

L’eau a également un impact parfaitement reconnu sur les enfants souffrant d’autisme ou autre trouble envahissant du développement donc ce suivi peut être intéressant chez un bébé présentant un déficit dans son désir de communiquer ou de vouloir entrer en contact.

Durant un peu plus de trois mois, Manon a fait des séances de balnéothérapie chaque samedi. Elle était immergée dans un bassin à 37 degrés et la kinésithérapeute qui l’accompagnait effectuait avec elle des séries de petits exercices d’étirement.

C’est de cette façon qu’elle a pu expérimenter pour la première fois la verticalité. Les premières séances Manon était très souvent en hyper-extension et ses jambes ne se relevaient pas beaucoup, mais à la fin elle était beaucoup plus à l’aise, moins en arriére et ses jambes se coordonnaient bien mieux.

commodo porta. libero. elementum massa justo lectus consequat. Nullam id,
0